Le Musée de la
Sommellerie

Restaurant
et
Formations

Visite Virtuelle

Les Expositions

CDI, Bibliothèque

Histoires sur les objets

Histoire Chronologique

La Boutique

Sommelier : le métier

 

Site Internet :
www.musee-sommellerie.com


Prochain Rendez-vous

Vins Emotions

Sté Vins Emotions

Marc Massot

Site Internet :
www.vins-emotions.com


Espace Publicitaire

Présentation

Services, Réceptions

Animations

Cours et Formations

----------------------
Informations
et
Conseils
----------------------

Les accords boissons/mets

Les Boissons

Gastronomie

Les AOP de France

Les vignobles
de France

Les vignobles
du Monde

Site Internet :
www.sommelier-a-domicile.com

 


Espace Publicitaire

 

Plan des Sites



Espace Publicitaire



Le Musée de la
Sommellerie

Restaurant
et
Formations

Visite Virtuelle

Les Expositions

CDI, Bibliothèque

Histoires sur les objets

Histoire Chronologique

La Boutique

Sommelier : le métier

 

Site Internet :
www.musee-sommellerie.com


Prochain Rendez-vous

Vins Emotions

Sté Vins Emotions

Marc Massot

Site Internet :
www.vins-emotions.com


Espace Publicitaire

Présentation

Services, Réceptions

Animations

Cours et Formations

----------------------
Informations
et
Conseils
----------------------

Les accords boissons/mets

Les Boissons

Gastronomie

Les AOP de France

Les vignobles
de France

Les vignobles
du Monde

Site Internet :
www.sommelier-a-domicile.com

 


Espace Publicitaire

 

Plan des Sites



Espace Publicitaire


Le Musée de la
Sommellerie

Restaurant
et
Formations

Visite Virtuelle

Les Expositions

CDI, Bibliothèque

Histoires sur les objets

Histoire Chronologique

La Boutique

Sommelier : le métier

 

Site Internet :
www.musee-sommellerie.com


Prochain Rendez-vous

Vins Emotions

Sté Vins Emotions

Marc Massot

Site Internet :
www.vins-emotions.com


Espace Publicitaire

Présentation

Services, Réceptions

Animations

Cours et Formations

----------------------
Informations
et
Conseils
----------------------

Les accords boissons/mets

Les Boissons

Gastronomie

Les AOP de France

Les vignobles
de France

Les vignobles
du Monde

Site Internet :
www.sommelier-a-domicile.com

 


Espace Publicitaire

 

Plan des Sites



Espace Publicitaire


Le Musée de la
Sommellerie

Restaurant
et
Formations

Visite Virtuelle

Les Expositions

CDI, Bibliothèque

Histoires sur les objets

Histoire Chronologique

La Boutique

Sommelier : le métier

 

Site Internet :
www.musee-sommellerie.com


Prochain Rendez-vous

Vins Emotions

Sté Vins Emotions

Marc Massot

Site Internet :
www.vins-emotions.com


Espace Publicitaire

Présentation

Services, Réceptions

Animations

Cours et Formations

----------------------
Informations
et
Conseils
----------------------

Les accords boissons/mets

Les Boissons

Gastronomie

Les AOP de France

Les vignobles
de France

Les vignobles
du Monde

Site Internet :
www.sommelier-a-domicile.com

 


Espace Publicitaire

 

Plan des Sites



Espace Publicitaire



Le Musée de la
Sommellerie

Restaurant
et
Formations

Visite Virtuelle

Les Expositions

CDI, Bibliothèque

Histoires sur les objets

Histoire Chronologique

La Boutique

Sommelier : le métier

 

Site Internet :
www.musee-sommellerie.com


Prochain Rendez-vous

Vins Emotions

Sté Vins Emotions

Marc Massot

Site Internet :
www.vins-emotions.com


Espace Publicitaire

Présentation

Services, Réceptions

Animations

Cours et Formations

----------------------
Informations
et
Conseils
----------------------

Les accords boissons/mets

Les Boissons

Gastronomie

Les AOP de France

Les vignobles
de France

Les vignobles
du Monde

Site Internet :
www.sommelier-a-domicile.com

 


Espace Publicitaire

 

Plan des Sites



Espace Publicitaire


Le Musée de la
Sommellerie

Restaurant
et
Formations

Visite Virtuelle

Les Expositions

CDI, Bibliothèque

Histoires sur les objets

Histoire Chronologique

La Boutique

Sommelier : le métier

 

Site Internet :
www.musee-sommellerie.com


Prochain Rendez-vous

Vins Emotions

Sté Vins Emotions

Marc Massot

Site Internet :
www.vins-emotions.com


Espace Publicitaire

Présentation

Services, Réceptions

Animations

Cours et Formations

----------------------
Informations
et
Conseils
----------------------

Les accords boissons/mets

Les Boissons

Gastronomie

Les AOP de France

Les vignobles
de France

Les vignobles
du Monde

Site Internet :
www.sommelier-a-domicile.com

 


Espace Publicitaire

 

Plan des Sites



Espace Publicitaire


Le Musée de la
Sommellerie

Restaurant
et
Formations

Visite Virtuelle

Les Expositions

CDI, Bibliothèque

Histoires sur les objets

Histoire Chronologique

La Boutique

Sommelier : le métier

 

Site Internet :
www.musee-sommellerie.com


Prochain Rendez-vous

Vins Emotions

Sté Vins Emotions

Marc Massot

Site Internet :
www.vins-emotions.com


Espace Publicitaire

Présentation

Services, Réceptions

Animations

Cours et Formations

----------------------
Informations
et
Conseils
----------------------

Les accords boissons/mets

Les Boissons

Gastronomie

Les AOP de France

Les vignobles
de France

Les vignobles
du Monde

Site Internet :
www.sommelier-a-domicile.com

 


Espace Publicitaire

 

Plan des Sites



Espace Publicitaire



Le Musée de la
Sommellerie

Restaurant
et
Formations

Visite Virtuelle

Les Expositions

CDI, Bibliothèque

Histoires sur les objets

Histoire Chronologique

La Boutique

Sommelier : le métier

 

Site Internet :
www.musee-sommellerie.com


Prochain Rendez-vous

Vins Emotions

Sté Vins Emotions

Marc Massot

Site Internet :
www.vins-emotions.com


Espace Publicitaire

Présentation

Services, Réceptions

Animations

Cours et Formations

----------------------
Informations
et
Conseils
----------------------

Les accords boissons/mets

Les Boissons

Gastronomie

Les AOP de France

Les vignobles
de France

Les vignobles
du Monde

Site Internet :
www.sommelier-a-domicile.com

 


Espace Publicitaire

 

Plan des Sites



Espace Publicitaire


Le Musée de la
Sommellerie

Restaurant
et
Formations

Visite Virtuelle

Les Expositions

CDI, Bibliothèque

Histoires sur les objets

Histoire Chronologique

La Boutique

Sommelier : le métier

 

Site Internet :
www.musee-sommellerie.com


Prochain Rendez-vous

Vins Emotions

Sté Vins Emotions

Marc Massot

Site Internet :
www.vins-emotions.com


Espace Publicitaire

Présentation

Services, Réceptions

Animations

Cours et Formations

----------------------
Informations
et
Conseils
----------------------

Les accords boissons/mets

Les Boissons

Gastronomie

Les AOP de France

Les vignobles
de France

Les vignobles
du Monde

Site Internet :
www.sommelier-a-domicile.com

 


Espace Publicitaire

 

Plan des Sites



Espace Publicitaire


Le Musée de la
Sommellerie

Restaurant
et
Formations

Visite Virtuelle

Les Expositions

CDI, Bibliothèque

Histoires sur les objets

Histoire Chronologique

La Boutique

Sommelier : le métier

 

Site Internet :
www.musee-sommellerie.com


Prochain Rendez-vous

Vins Emotions

Sté Vins Emotions

Marc Massot

Site Internet :
www.vins-emotions.com


Espace Publicitaire

Présentation

Services, Réceptions

Animations

Cours et Formations

----------------------
Informations
et
Conseils
----------------------

Les accords boissons/mets

Les Boissons

Gastronomie

Les AOP de France

Les vignobles
de France

Les vignobles
du Monde

Site Internet :
www.sommelier-a-domicile.com

 


Espace Publicitaire

 

Plan des Sites



Espace Publicitaire



Le Musée de la
Sommellerie

Restaurant
et
Formations

Visite Virtuelle

Les Expositions

CDI, Bibliothèque

Histoires sur les objets

Histoire Chronologique

La Boutique

Sommelier : le métier

 

Site Internet :
www.musee-sommellerie.com


Prochain Rendez-vous

Vins Emotions

Sté Vins Emotions

Marc Massot

Site Internet :
www.vins-emotions.com


Espace Publicitaire

Présentation

Services, Réceptions

Animations

Cours et Formations

----------------------
Informations
et
Conseils
----------------------

Les accords boissons/mets

Les Boissons

Gastronomie

Les AOP de France

Les vignobles
de France

Les vignobles
du Monde

Site Internet :
www.sommelier-a-domicile.com

 


Espace Publicitaire

 

Plan des Sites



Espace Publicitaire


Le Musée de la
Sommellerie

Restaurant
et
Formations

Visite Virtuelle

Les Expositions

CDI, Bibliothèque

Histoires sur les objets

Histoire Chronologique

La Boutique

Sommelier : le métier

 

Site Internet :
www.musee-sommellerie.com


Prochain Rendez-vous

Vins Emotions

Sté Vins Emotions

Marc Massot

Site Internet :
www.vins-emotions.com


Espace Publicitaire

Présentation

Services, Réceptions

Animations

Cours et Formations

----------------------
Informations
et
Conseils
----------------------

Les accords boissons/mets

Les Boissons

Gastronomie

Les AOP de France

Les vignobles
de France

Les vignobles
du Monde

Site Internet :
www.sommelier-a-domicile.com

 


Espace Publicitaire

 

Plan des Sites



Espace Publicitaire


Le Musée de la
Sommellerie

Restaurant
et
Formations

Visite Virtuelle

Les Expositions

CDI, Bibliothèque

Histoires sur les objets

Histoire Chronologique

La Boutique

Sommelier : le métier

 

Site Internet :
www.musee-sommellerie.com


Prochain Rendez-vous

Vins Emotions

Sté Vins Emotions

Marc Massot

Site Internet :
www.vins-emotions.com


Espace Publicitaire

Présentation

Services, Réceptions

Animations

Cours et Formations

----------------------
Informations
et
Conseils
----------------------

Les accords boissons/mets

Les Boissons

Gastronomie

Les AOP de France

Les vignobles
de France

Les vignobles
du Monde

Site Internet :
www.sommelier-a-domicile.com

 


Espace Publicitaire

 

Plan des Sites



Espace Publicitaire


Le Musée de la
Sommellerie

Restaurant
et
Formations

Visite Virtuelle

Les Expositions

CDI, Bibliothèque

Histoires sur les objets

Histoire Chronologique

La Boutique

Sommelier : le métier

 

Site Internet :
www.musee-sommellerie.com


Prochain Rendez-vous

Vins Emotions

Sté Vins Emotions

Marc Massot

Site Internet :
www.vins-emotions.com


Espace Publicitaire

Présentation

Services, Réceptions

Animations

Cours et Formations

----------------------
Informations
et
Conseils
----------------------

Les accords boissons/mets

Les Boissons

Gastronomie

Les AOP de France

Les vignobles
de France

Les vignobles
du Monde

Site Internet :
www.sommelier-a-domicile.com

 


Espace Publicitaire

 

Plan des Sites



Espace Publicitaire


Le Musée de la
Sommellerie

Restaurant
et
Formations

Visite Virtuelle

Les Expositions

CDI, Bibliothèque

Histoires sur les objets

Histoire Chronologique

La Boutique

Sommelier : le métier

 

Site Internet :
www.musee-sommellerie.com


Prochain Rendez-vous

Vins Emotions

Sté Vins Emotions

Marc Massot

Site Internet :
www.vins-emotions.com


Espace Publicitaire

Présentation

Services, Réceptions

Animations

Cours et Formations

----------------------
Informations
et
Conseils
----------------------

Les accords boissons/mets

Les Boissons

Gastronomie

Les AOP de France

Les vignobles
de France

Les vignobles
du Monde

Site Internet :
www.sommelier-a-domicile.com

 


Espace Publicitaire

 

Plan des Sites



Espace Publicitaire


Le Musée de la
Sommellerie

Restaurant
et
Formations

Visite Virtuelle

Les Expositions

CDI, Bibliothèque

Histoires sur les objets

Histoire Chronologique

La Boutique

Sommelier : le métier

 

Site Internet :
www.musee-sommellerie.com


Prochain Rendez-vous

Vins Emotions

Sté Vins Emotions

Marc Massot

Site Internet :
www.vins-emotions.com


Espace Publicitaire

Présentation

Services, Réceptions

Animations

Cours et Formations

----------------------
Informations
et
Conseils
----------------------

Les accords boissons/mets

Les Boissons

Gastronomie

Les AOP de France

Les vignobles
de France

Les vignobles
du Monde

Site Internet :
www.sommelier-a-domicile.com

 


Espace Publicitaire

 

Plan des Sites



Espace Publicitaire


Le Musée de la
Sommellerie

Restaurant
et
Formations

Visite Virtuelle

Les Expositions

CDI, Bibliothèque

Histoires sur les objets

Histoire Chronologique

La Boutique

Sommelier : le métier

 

Site Internet :
www.musee-sommellerie.com


Prochain Rendez-vous

Vins Emotions

Sté Vins Emotions

Marc Massot

Site Internet :
www.vins-emotions.com


Espace Publicitaire

Présentation

Services, Réceptions

Animations

Cours et Formations

----------------------
Informations
et
Conseils
----------------------

Les accords boissons/mets

Les Boissons

Gastronomie

Les AOP de France

Les vignobles
de France

Les vignobles
du Monde

Site Internet :
www.sommelier-a-domicile.com

 


Espace Publicitaire

 

Plan des Sites



Espace Publicitaire


Le Musée de la
Sommellerie

Restaurant
et
Formations

Visite Virtuelle

Les Expositions

CDI, Bibliothèque

Histoires sur les objets

Histoire Chronologique

La Boutique

Sommelier : le métier

 

Site Internet :
www.musee-sommellerie.com


Prochain Rendez-vous

Vins Emotions

Sté Vins Emotions

Marc Massot

Site Internet :
www.vins-emotions.com


Espace Publicitaire

Présentation

Services, Réceptions

Animations

Cours et Formations

----------------------
Informations
et
Conseils
----------------------

Les accords boissons/mets

Les Boissons

Gastronomie

Les AOP de France

Les vignobles
de France

Les vignobles
du Monde

Site Internet :
www.sommelier-a-domicile.com

 


Espace Publicitaire

 

Plan des Sites



Espace Publicitaire

 

Les Histoires du Musée de la Sommellerie

Horaire des visites :
                                  Du mardi au Samedi de 11h00 à 18h00
             En dehors des jours et horaires d'ouverture : sur rendez-vous
Lieu :
          Maine-et-Loire, Anjou, Sainte-Gemmes-sur-Loire ( Angers )

Informations :

Le musée de la Sommellerie est un lieu unique, à venir découvrir. C'est pour cette raison que nous ne mettons pas en ligne toutes les informations.

Venez nous rendre visite.

Vous trouverez l'histoire, l'origine des mots suivants par ordre alphabétique:

Les Objets - Les Marques

Les Objets

A -

Aiguière
Amphore
Art de la table   

B -

Bacchusophiliste
Bag in box
Bombonne en verre
Bouchons
Bouchon liège
Bouchonneuses
Bouillie Bordelaise
Bouteille
Bouteille à Bille
Bouteille de vins
Bouteille Alsace ou Bouteille du Rhin
Bouteille Anjou
Bouteille Beaujolais (Pot Lyonnais)
Bouteille Bordeaux
Bouteille champagne
Bouteille Châteauneuf du Pape
Bouteille du Jura ou Clavelin
Bouteille d'Eaux minérales
Buttitapophile (voir Bouchonneuses)

C - Calice
Carafe
Capsule
Clavelin ( voir Bouteille du Jura)
Cofféaphiliste
Consommation du vin
Coupe à Champagne
Cruche
Cuillère-Bouchon
D -

Décantation
Décanteur à manivelle
Dessous de verre
Drop stop

E - Emballages
Etiquette
F - fermetures de flacons
flûte
Fouet à champagne
M - Musée de la Sommellerie
Muselet
Mosser (Voir: Fouet à champagne )
O - Oenolographiste
Oxygénation
P - Plaque de muselet
Pot Lyonnais ( voir : Bouteille Beaujolais )
R - Rafraichissoirs (verres et bouteilles )
Robinet à vin
S - Sommelier
Sommellerie
swizzle-stick (Voir: Fouet à champagne )
T - Taste vin
Tire-Bouchon
V -

Verre
Verre à digestifs
Verre de Régions ( Alsace, Anjou, Bourgogne, Bordeaux, ...)
Verre INAO
Verseur à manivelle (Voir: Décanteur à manivelle)

 

 

 

Aiguière

Aiguière : nom féminin issu du provençal " aiguiera ", dérivé lui-même du latin populaire " aquaria " de " vas aquarium " (pot à eau)... et récipient pour transporter le vin de la barrique au verre.
La production d'aiguières existe depuis l'antiquité : plusieurs exemplaires égyptiens sont parvenus jusqu'à nous.
L'aiguière peut être en divers matériaux (Argent, Etain, Terre cuite et plus tard en Verre).
Les aiguières anciennes ont des armoiries, les plus récentes, des poinçons.
L'aiguière a été remplacée au XIX et XXéme siècle par la bouteille.

Récipient pour l'eau ou le vin, de matériaux et formes variés, à anse latérale, muni d'un bec serveur, couvert ou non.

 

Aiguière en étain

 

L'étain est un alliage : étain, plomb, cuivre, antimoine, bismuth.

En France :
étain fin : 90 à 95 % d'étain, 5 à 10 % de plomb, 1 à 2 % de cuivre, 1 à 2 % d'antimoine.
étain commun : 80 à 90 % d'étain, 10 à 20 % de plomb, bismuth.
claire étoffe : 50 à 70 % d'étain, 30 à 50 % de plomb.

La découverte de l'étain
L'étain est le premier métal exploité par l'homme de l'âge de pierre, fondateur de la métallurgie.

L'usage de l'étain à table et dans les cuisines devint courant chez les Romains, qui en apprirent son usage des peuples celtes comme les Gaulois.

En France,le roi avait interdit l'utilisation de l'or et de l'argent pour fabriquer la vaisselle.
Pour la première fois à Strasbourg, en 1368, les potiers d'étain sont mentionnés.

Par ses guerres successives, Louis XIV, vida les caisses du royaume.
Il demande à tous ses sujets de faire fondre leur vaisselle d’argent par les édits de 1689 et 1709. C’est ainsi que l’orfèvrerie d’étain acquière ses titres de noblesse et vient orner les vaisseliers et les tables de l’aristocratie et de la grande bourgeoisie française.

En 1976, il est interdit, par décret de vendre un objet en étain s'il n'est pas au minimun à 82% d'étain, et la dénomination" Etain" indiqué de façon indélibile sur l'objet.

Mise en œuvre :
Moyen-Age: fonte en moules de pierre ,
Du XVIème au XIXème siècle : moules de bronze ou de fonte.

Moyen-Age : très peu de pièces conservées. Objets de culte, quelques plats et pichets. Objets très simples sans décor.

Renaissance : pièces d'apparat ("Edelzinn", littéralement "Étains Nobles") à décor fondu en relief imitant l'orfèvrerie. Ateliers à LYON et à MONTBELIARD (François BRIOT, bassin et aiguière de la Tempérance) et à NUREMBERG (Caspar ENDERLEIN).

XVIIème -XVIIIème siècles : pièces à nouveau très simples, des décors en relief apparaissent à la fin du XVIIème.
Plat dit "cardinal" : introduit en France par Mazarin, appelé à l'époque "plat à la Mazarin" ou "à la Cardinal".
Les ordonnances de Louis XIV sur la fonte de l'argenterie redonneront de l'activité : objets "à la façon d'argent" copiés sur l'orfèvrerie : aiguières, écuelles, saupoudreuses et salières... C'est l'âge d'or de l'orfèvrerie d'étain. Principaux centres : BESANÇON, BORDEAUX, PARIS, LYON, ROUEN, TOULOUSE, STRASBOURG



Pichets :
récipients munis d'un couvercle destinés à mesurer le vin. Les mesures n'étant pas unifiées (la création du système métrique date de 1792), les formes étaient différentes d'une province à l'autre.

On distingue trois types de forme principaux :
à épaulement :
Île de France, Normandie, Champagne, Bourgogne, Languedoc, Provence, Bretagne, Anjou, Guyenne.
balustre :
Flandre, Lorraine, Normandie, Franche-Comté, Languedoc (Toulouse).
tronconique :
Alsace, Lyonnais, Picardie, Auvergne.

La production se poursuit jusqu'au début du XIXème siècle, suivant la mode et les habitudes régionales

Dans la seconde partie du XXe siècle (1960-1970), l’étain perd son usage utilitaire pour devenir principalement objet décoratif.

Les Poinçons

Les poinçons sur les étains comme sur l’argenterie et l’orfèvrerie étaient des
marques de fabrique, et de contrôle de qualité. Ils permettent aujourd’hui d’affiner
les datations des objets sur lesquels ils figurent et leur confèrent une plus value
historique.
c’est vers le XIème siècle qu’apparaissent les premières tentatives de réglementation du poinçonnage, le poinçon de maître ou de « potier d'étain » ; le potier l'apposait dès 1382 sur les pièces de « bon aloy », c'est-à-dire d'étain fin.
Mais il faudra attendre le XVIIème siècle pour voir aboutir ces tentatives
d’uniformisation. Deux édits royaux de 1643 et 1691 vont en effet instituer pour l’ensemble des "cinq fermes du royaume", deux poinçons : une marque de maîtrise et une marque de contrôle (utilisés jusqu'en 1776).
En 1643, obligation fut faite de marquer ETIN FIN sur les grands poinçons à côté du symbole évoquant le nom du potier (une poire pour un Poirier, par exemple) et la date de réception à la maîtrise.
En 1691, le poinçon doit comprendre le nom et la date d'admission à la maîtrise.

On distingue deux types de poinçons :
* Le poinçon du maître est la " signature " du Maître Potier qui a fabriqué l'objet.
* Le poinçon de la marque, apparu vers la fin du 17ème siècle, permettait de connaître la
date et la ville de fabrication

L'étain alimentaire est à 95%.
le poinçon "titre légal" (sans indication), il faut savoir que c'est du 85%.

La marque Couronné Rose a commencé à apparaître sur les exportations britanniques
étain dans le milieu du 16ème siècle. Depuis, de nombreux pays ont adopté ce symbole pour leurs marques propres. Belgique,Les Pays-Bas, Allemagne, Autriche, Scandinavie, Etats-Unis et au nord-est de la France. Lorsque les lettres apparaissent dans la couronne ou de la rose de la marque n'est pas la Colombie.

Informations sur : Le Blog du Musée de la Sommellerie


 

 

Amphore

L'Amphore était un contenant à vin utilisé par les Egyptiens, les Grecs et les Romains
Les gaulois échangeaient une Amphore de vin contre un esclave.

 

 

 

 

Art de la table

L'Art de la table évolue avec l'évolution des coutumes, du service, des vins et des outils de travail ( verrerie ...) .
Les gaulois buvaient dans des récipients à boire, en bois ou en poterie, qui servaient pour toutes les boissons.
Au XVII ème siècle, le Café appelé "vin d'hipocrace" , et le Chocolat font leur apparition en France.
Jusqu'au XVIII ème siècle, les vins étaient bu jeunes et frais ( le vin se conservait environ 6 mois ). Les premières Salles à manger font leur apparition (avant cette période, on mangeait dans les chambres).
Sous Louis XIV, avec le service à la Française, les Gobelets ou timbales n'étaient pas posés sur table mais apportés à volonté par les serviteurs. A cette époque, les serveurs de vins étaient plus nombreux car les Nobles avaient peur de se faire empoissonnés.
Sous Henri III , la fourchette est apparue, elle avait 2 dents et était droite.
Sous Louis XVI, l'art de la table évolue avec le service à la russe et l'utilisation du verre à eau et à vin .
le terme "chambré" pour le service du vin arrive au XIX ème siècle.

Pourquoi dit-on "mettre la table" ?
C'est expression est apparue au Moyen âge. On mettait réellement la table, c'est à dire qu'on installait des tréteaux sur lesquels on posait des planches.

Pourquoi dit-on "mettre le couvert" ?
Jusqu'au XVème siècle, il était d'usage de "servir à couvert", c'est à dire de couvrir d'une grande serviette blanche les plats et les mets exposés sur la table ou sur le dressoir, afin de montrer aux hôtes que toutes les précautions avaient été prises pour éviter un empoisonnement. De là, l'expression "mettre le couvert" pour dresser une table, qui s'appliqua ensuite au repas lui-même: "avoir son couvert mis chez quelqu'un", c'est d'y être reçu pour déjeuner ou dîner.

Pourquoi trouve t-on des couteaux à bout ronds ?
Le cardinal de Richelieu irrité que les gentilshommes se curent les dents à table avec leur couteau, demanda à son coutelier d'arrondir les bouts de ces ustensiles en promulguant un édit en 1669.

Connaissez-vous l'histoire de la fourchette ?
L'histoire de la diffusion en Europe de la fourchette (couvert à dents pointues avec un manche) a pris neuf siècles. Au moyen Age, la fourchette n'avait que deux dents et était un objet aussi rare que luxueux, avec un manche en cristal ou en ivoire. Jusqu'au milieu du XVIIème siècle en France, on mangeait avec ses doigts. la fourchette fut introduite par la reine Catherine de Médicis, au XVIème siècle, et apparue à la table de son fils; le roi Henri III. Invité à quelques festins de la noblesse vénitienne par le doge, Henri III fut intrigué par un ustensile de table qu'il n'avait encore jamais vu: un manche finement ouvragé en corne, en ivoire ou en pierre dure, prolongé par deux dents effilées. Cet accessoire ingénieux qui se nommait "fourchette (petite fourche) présentait le double intérêt de piquer les viandes plus élégamment qu'avec ses doigts ou la pointe d'un couteau, en évitant de se tacher . L'usage de la fourchette pour porter l'aliment de l'assiette à la bouche ne s'installa qu'à la fin du XVIIIème siècle.

Pourquoi dit-on "boire à la santé" et "Tchin-Tchin" ?
Au moyen âge, l'empoisonnement dans la nourriture ou dans la boisson était une pratique fort répandue.
Pour échanger un peu du contenu de son verre, dans le verre du voisin, on trinquait.
C'était devenu un signe de confiance mutuelle.
Les verres étaient forts remplis de vin ou de bière, l'un des deux buveurs commençait à cogner son verre contre l'autre de telle façon qu'une partie du liquide s'éclabousse et atteigne l'autre verre. Le second buveur lui rendait bien sûr la politesse (2ème Tchin).
Avec le temps, la confiance entre buveurs est revenue, on ne trinque maintenant qu'une seule fois et sans brutalité

Quelle est l'origine du mot "entremets" ?
Au Moyen Age, le repas se déroulait en plusieurs services. Au moment du débarrassage, dans les grands repas, des artistes, jongleurs, chanteurs et danseurs venaient combler le temps mort qui séparait deux services : l'entremets.

 

 

Bacchusophiliste

Collectionneur de tout ce qui concerne la vigne et le vin.

 

 

Bag in box

Le Bag in box est une poche alimentaire souple remplie de vin et équipée d'un robinet spécial, l'ensemble protégé par un emballage carton, dont la contenance varie de 2 à 1000 litres . Le Bag in box est très simple à utiliser, cet emballage sous vide d'air, protège le vin de l'oxydation pendant plusieurs mois, même en cours d'utilisation.

 

Bombonne en verre recouverte de vannerie

L'association de la vannerie et de la bouteille viendrait d'Italie. Les bouteilles Italiennes étaient trop fragiles. Il fallait les protéger.C'est pourquoi elles étaient recouvertes de vanneries de toutes sortes. Une peinture du XVIIIe siècle
de Philippe Mercier ( 1689-1760), exposée au Louvre, nous prouve la présence des bonbonnes déjà à cette époque :

 

 

Bouchons

La collection de bouchons s'appelle la BUTTAPPOENOPHILE
Le collectionneur de bouchons s'appelle le Buttappoenophiliste

 

 

Bouchons en lièges

L'inventeur de l'utilisation du liège pour les bouchons est
le moine Dom Pérignon ( 1638-1715)

Le plus grand bouchon

1993

Le plus grand bouchon de champagne mesure 1,20 mètre de hauteur et 80 cm de diamètre. C'est une copie à l'identique des bouchons de champagne avec deux rondelles de liège.

 

 


Bouchonneuse

La collection de bouchonneuses s'appelle la « buttitapophile »

 

 

Bouillie Bordelaise

Histoire:
Elle a été découverte par le chimiste bordelais Ulysse Gayon et le botaniste Millardet au début des années 1880.
Elle a été utilisée à l'origine, pour protéger les vignes du mildiou, suite aux observations faites par les viticulteurs qui traitaient leurs vignes au « vitriol », afin de décourager les voleurs de raisins.

Qu'est-ce que c'est?
La bouillie bordelaise est une solution de sulfate de cuivre (exprimé en cuivre métal) additionné de chaux, que l'on dose généralement de 10g/l et 20g/l.
Elle est vendue dans le commerce sous différentes marques, sous forme de poudre à diluer et à pulvériser.

A quoi ça sert ?
Le liquide bleu obtenu s'avère être un excellent fongicide. Autrement dit, il permet de lutter efficacement contre les maladies liées à l'attaque de champignons ("cryptogamiques").
Cette bouillie voisine avec le soufre (qui peut s'ailleurs lui être mélangé) dans la catégorie des fongicides minéraux, par opposition aux matières actives dites "de synthèse", d'obtention plus récente (manèbe, thirame...).

Comment l'utiliser?
Vous le trouverez dans le commerce sous forme de poudre ou de micro-granulés à diluer dans l'eau et à pulvériser.
La cadence de traitement est d'environ 15 jours, en fonction du climat.
Les traitements sont seulement préventifs, et doivent être réalisés avant la pluie. Cela veut dire qu'il faut recommencer le traitement dès qu'il a été lessivé.

Contre quelques maladies
Voici une liste non-exhaustive des maladies contre lesquelles la bouillie permet de lutter :

tavelure (pommier, poirier, pyracantha),
gommose (arbres à noyau),
coryneum ou criblure (arbres à noyau),
mildiou (vigne, tomate, pomme de terre),
entomosporiose (cognassier),
chancre bactérien (pommier, poirier).

Bonne ou mauvaise ?
Ce produit très traditionnel est aujourd'hui un peu controversé, notamment en raison des abus qui ont été constatés sur certaines cultures. Un usage répété de la bouillie bordelaise dans certains vignobles conduit à une accumulation du cuivre dans le sol, car ce métal ne se dégrade pas et se lessive peu.
Selon une étude de l'INRA on a trouvé plus de 200 mg/kg (alors que la teneur naturelle des sols est évaluée entre 2 et 60 mg/kg).
Attention, la bouillie bordelaise est toxique pour les animaux et les poissons.

Les limites d’utilisation en agriculture bio sont les suivantes :

à compter du 1er janvier 2006, dans la limite maximale de 6 kilogrammes de cuivre par hectare et par an.
Pour les cultures pérennes, comme la vigne, les États membres peuvent porter par dérogation la dose maximale jusqu’à 38 kilogrammes de cuivre par hectare (jusqu’au 31 décembre 2006). Elle devra décroître au delà.

 

 

Bouteille

Le mot « Bouteille » vient du mot « boutille » qui désignait, au Moyen Age, la gourde de cuir dans laquelle était transporté le vin.
Les bouteilles étaient appelées au XIVe jusqu'au XVIIe siècle les Hampes, Globes, ou encore Bulbes au vue de leur forme.
L'origine de la bouteille pour le vin est donnée aux Anglais.

La collection de bouteilles d'alcools et spiritueux s'appelle le « oenophiliste ».
La collection de bouteilles sérigraphiées s'appelle le « buttisérigraphile ».

Egyptiens et Romains
La bouteille cylindrique, avec une piqûre importante, un col étroit et une épaule bien marquée, c’est-à-dire la forme moderne de la bouteille à vin, semble déjà apparaître
au IVe siècle, puis sous deux formes : la bouteille à quatre pans et la gourde recouverte d’osier. Ces bouteilles de vin n’étaient utilisées que dans les auberges.

1640
En 1640 que Sir KENELM DIGBY commença à fabriquer une bouteille d'un verre fumé qui surpassait, en épaisseur, en poids, en solidité et a un prix de revient tout ce qui existait jusqu'à lors. Malheureusement Sir Kenelm fut emprisonné comme royaliste et catholique romain.

1662
Ce fut seulement en 1662 que le parlement anglais lui reconnut la paternité de cette nouvelle bouteille. Les bouteilles a la manière Anglaise ne furent adopté en Hollande qu'en 1670 et en France en 1707.

Au XVIIe siècle
Il y a que quelques formes de bouteilles.
On voit la bouteille de forme “bourgogne” : elle est assez haute, avec un col très fin et légèrement pincé à la base, une épaule très douce et un fût légèrement conique. Une piqûre très importante, jusqu’à 150 mm, assez irrégulière, présente quelquefois tout au fond ( cul de la bouteille) des débris de verre qui sont les restes de la cassure de la pâte de verre du pontil du souffleur. La bague de verrerie, au niveau du bouchage, devait être rajoutée avec de la pâte de verre après la sortie du moule de la bouteille. Les bouteilles fabriquées par les maîtres verriers étaient pratiquement des modèles uniques, tant les diversités de formes étaient nombreuses.

Les maîtres verriers étaient en Angleterre et en Italie.
Les verriers, partis d'Italie, s'installent dans la vallée du Rhône puisqu'en France, il n'y avait pas de fabriquant de bouteille.

Les bouteilles servent pour toutes les boissons ( bières, eaux, jus de fruits, cidre, poiré, eaux de vie, ...)

Et pour le vin

1728
Le gouvernement royal Français dut, par l'Arrêté du 25 mai 1728, confirmer l'autorisation de transporter en paniers de cinquante ou de cent bouteilles le vin de Champagne vers les ports de Rouen Caen. Dieppe et Le Havre.
Cette loi était indispensable car l'usage des bouteilles en verre pour le transport des vins était interdit.

1735
réglement la contenance et le poids des bouteilles champenoises en 1735

Vers 1750
Vers 1750, l'usage de la bouteille en verre pour la vente du vin dans la Bourgogne

1821
En 1821, le premier moule est créé pour la fabrication des bouteilles.

1866
C’est en 1866 que la législation détermine le nom et la contenance des différentes bouteilles de vin.

1894
Claude Boucher (1842-1913) est un verrier originaire de Saône-et-Loire. Il s'installera dans les Charentes et en Vendée. À Cognac, il mettra au point une machine et déposera des brevets en 1894 et 1898 qui évitent les problèmes de casse des bouteilles à la fabrication. C'est l'inventeur de la mécanisation de la fabrication des bouteilles. Le cul des bouteilles vient du procédé de fabrication de l'époque.

En raison de la fraude à laquelle les bouteilles donnaient lieu, notamment sur la contenance.
Avec la mécanisation dans la fabrication, la bouteille s'est généralisée au début du XXe siècle et chaque région adopta une forme particulière.
Les premières bouteilles étaient essentiellement utilisées pour le service de la table .

1918
Les bouteilles ont progressé en solidité.
L'adoption du soufflage mécanique avait été rendue obligatoire en 1918 en raison du grand nombre de souffleurs tués et gazés pendant la guerre.

1924
Depuis 1924, les bouteilles sont faites à la machine

1930
En 1930 on compte 50% de bouteilles à la main et 50% de bouteilles mécaniques, ces dernières étant seules fabriquées à partir de 1936.

1954
Le décret de 1954, oblige l'indication sur les bouteilles de la quantité pour élément de mesure.

1963
le décret du 19 mars 1963 a uniformisé la notion de contenance à l’ensemble des types de bouteille de vin par région

Quelle forme avaient les bouteilles au XVIIIème siécle ?


Catalogue de la verrerie de Meurillon à Dunkerque , en 1809

Composition du verre :
La composition type du verre est la suivante : 72 % de silice ;13 % de soude ; 3 % de divers stabilisants et colorants.

Les taille des bouteilles de vin :

Dans le Jura

clavelin 62 cl

En Anjou

fillette 37,5 cl

En Champagne

Quart

20 cl
(ou 18,7 cl pour l'avitaillement de navires)

demi bouteille 37,5 cl
bouteille 75 cl
magnum 1,5 l
jeroboham 3 l
réhoboam 4,5 litres
mathusalem 6 l
salmanazar 9 l
balthazar 12 l
nabuccodonozor 15l
Salomon 18 litres
le Primat 27 litres
Melchizédec 30 litres

Dans le Bordelais

demi bouteille 37,5 cl
bouteille 75 cl
magnum 1,5 l
Double Magnum ou "Marie Jeanne" 3 l
Jeroboam 5 litres
Impériale ou Mathusalem 6 l
salmanazar 9 l
balthazar 12 l
nabuccodonozor 15l
Melchior 18 litres

Plus Grandes Bouteilles du Monde

 

La plus grande bouteille de vin du monde a une hauteur de 2,80 m, un diamètre de 80 cm et une contenance de 1200 l. SCHOTT, Mayence, a fabriqué cette bouteille géante en verre DURAN® commandée par la ville de Rueil-Malmaison, en France. ( www.schott.com )

2007

 

La plus grande bouteille de vin au monde est de 2,4 mètres de haut pour un diamètre de 68 centimètres. cette bouteille contient 480 litres (640 bouteilles de 75 cls) d'un vin doux du Burgenland autrichien, millésime 2005. Elle pèse 630 kilos. Quant au bouchon, il mesure 1,8 centimètres, un bouchon de liège moyen mesure lui 2,4 centimètres.
La plus grande bouteille de vin au monde a été présentée en novembre 2007 à Rehetobel

  Le record appartenait à une bouteille mesurant 1,95 mètres pour une contenance de 290 litres ( environ 387 bouteilles de 75 cls).
  La plus grande bouteille du monde se trouve à Mardeuil au champagne Beaumont (visite gratuite). Elle mesure 1,66 m et contient 260 bouteilles.
2004 La bouteille mesure 1,38 m de haut, elle porte le nom de « maximus »
2002 le Melchizédec : 30 litres (soit 40 bouteilles) existe depuis 2002.
1998 Conçue par la maison de champagne auboise Drappier, implantée à Urville, une bouteille de champagne a une contenance de 27 litres, baptisée Prima.
1992

la maison Beaumont des Crayères s'est lancée dans une nouvelle performance.
Elle mesure 1,765 mètre et peut contenir 260 bouteilles de 75cls soit 195 litres.

la plus petite bouteille
La plus petite bouteille est de 2.06 cl par la maison champenoise Marie Stuart

 

 

Bouteille à bille

En France dans les années 1870-1920, les brasseurs vendaient la bière, la limonade et les sodas dans les bouteilles à bille, fabriquées en Angleterre.


Bouteille à bille

Pour l'ouvrir, un ustensile est fourni pour pousser la bille à l'intérieur qui cliquettera gentiment lorsque l'on versera la boisson. Deux renfoncements de la bouteille servent à aider le buveur à boire sans être gêné par la bille ainsi retenue.

Voici l'histoire de cette bouteille :

En avril 1864, en Amérique, Edward Hamilton et Henry B. Goodyear a présenté un brevet pour les bouchons de bouteilles à pression ( gaz).
Ils ont proposé l'aide d'une balle en caoutchouc, plus léger que le gaz, pour la fermeture de la bouteille.

Huit ans plus tard, à travers l'océan Atlantique, le 24 novembre 1870 Hiram Codd enregistré sa propre idée avec l'Office britannique des brevets pour une bouteille avec un bouchon de marbre.
En août 1871, il a enregistré des améliorations à sa conception à l'Office britannique des brevets.
En 1872, l'anglais HIRAM CODD breveta la bouteille pour boissons gazeuses dont la fermeture s'effectuait au moyen d'une bille en verre logée dans le goulot de la bouteille.
Elle était utilisée, dans un premier temps en Angleterre pour l'eau minérale.
C’est Hiram Codd qui déposa un brevet le 10 mai 1872 pour un tire-bouchon pour ouvrir les bouteilles d'eau gazeuse fermée au moyen d'un bille de verre logée dans le goulot de la bouteille.

C'est en 1876 que Dan Rylands et Hiram Codd trouve l'idée pour faire tenir la bille dans le goulot.
Hiram Codd est mort en 1887 et est enterré au cimetière de Brompton de Londres.


Codd bouteille - brevet N°4

Finalement, toutes les bouteilles scellées par une bille est devenu connu sous le nom de Codd bouteilles.
Une estimation fait part de 500 à 1000 copies différentes de la "Codd Bouteille".

Les bouteilles à bille colorés serait du à Dan Rylands, puis d'autres verrerie l'on suivit.
Dan Rylands breveté la couleur des lèvres en 1889.
Il avait mis en place un système "anti-vol" : les bouteilles était colorées et le sommet du goulot était soufflé à la bouche.
Un grand fabricant d'eau minérale a de la perte continue de bouteilles, des quantités qui sont soit volés ou revendus par des vendeurs à la sauvette, ou accidentellement mélangés avec ceux d'autres fabricants de la même ville. Nous avons donc obtenu un brevet pour la coloration certaines portions de toute la bouteille, par laquelle un fabricant d'eau minérale peut détecter ses bouteilles à une distance considérable, sans le désagrément d'avoir à vérifier si son nom est gravé sur la bouteille. Pour accomplir cet objet que nous faisons partie de l'embouchure de la bouteille. Bien sûr, nous serons libres de faire toutes couleur pour les différents clients, mais en aucun cas nous utilisons est de la même couleur pour deux clients dans un même quartier.


Bouteille "anti-vol" par Dan Rylands, 1889

 

Autres verreries et brevets :

1911, un brevet américain a été accordé à un Australien, George William Midson Nundah près de Brisbane, Queensland.
Son brevet porte sur la tenue de boissons gazeuses.
La bouteille devait être creusée en bas du goulot, pour que la bille ne décent pas au fond de la bouteille, mais qu'elle reste dans le goulot..

En avril 1913, une demande d'une variation intéressante de la bille bouchon a été déposée par M. Louis J. Crecelius de St. Louis, Missouri .
Son invention utilise une couronne en haut de la bouteille , ce qu'il a appelé un "double sceau."
L'idée était que dans le goulot de la bouteille, un bouchon devaient avoir une surface comme celle qu'on trouve sur le bouchon de verre ( pour retenir la bille).

Enfin, en 1923, la bouteille Américaine Codd apparaît par Romolo Amicarelli and William A. Fisher
"Cette invention vise à donner une nouvelle forme de la bouteille spécialement conçu pour des liquides. "


La raison de l'arrêt de l'utilisation de cette bouteille est qu'elle n'était pas pratique à laver.
la fin de production était vers 1930.

Comment ouvrir cette bouteille ?

Dans la bouteille en verre se trouvait une bille en verre qui bouchait l’ouverture.
C'est la pression du gaz qui maintenait en place la bille.
La fermeture était obtenu avec une rondelle en caoutchouc.
L’ouverture de la bouteille se faisait simplement en pressant la bille vers le bas.

La bouteille est moulée en 2 parties, la bille était mise avant l'assemblage des 2 morceaux.

Exemple de bouteille importé:

BOUTEILLE DE LIMONADE ANCIENNE A BILLE
LIMONADERIE LA BETHUNOISE W B & S
importée d' angleterre par J. OPIGET & CIE

La fameuse bouteille à bille ou « bouteille Codd » interdite en 1920 .
En 1922, près de 4 millions de bouteilles à bille étaient détruites en France car ce type de bouteille en verre très épais était utilisé par les anarchistes de l’époque pour la fabrication artisanale de bombes et notamment Jules Bonnot ! ».

Commentaires et Questions

Jean RIEU

Dimanche 02 Novembre 2008

Ceci n'est ni une question, ni une réponse, simplement un témoignage.


Dans les années 45-50, à Roquemaure (30150), la fabrique de limonade Doumas utilisait des bouteilles à bille de verre
Etant gamins, nous nous procurions des bouteilles (en bon état ou au rebut, je ne sais), nous les cassions pour obtenir des billes à jouer

Je suis très content de retrouver des informations sur ces bouteilles

Cordialement

Musée de la Sommellerie

Mardi 13 Novembre 2007

Bonjour,

à ce jour, nous n'avons pas d'information sur les bouteilles à bille avec capsules.

La seul information est la création de la capsule en 1892 (Etat-Unis) et la fin des bouteilles à bille vers 1930 ( France)

je vous invite à revenir , en espèrant avoir une réponse, soit par nos recherches , soit par un lecteur

Francis

samedi 10 novembre 2007

Je possède une bouteille à bille ayant une collerette
pour recevoir une capsule métallique couronne ,
et à l'intérieur une bille selon le brevet dHiram Codd
mais étrangement il n'y a pas de rainure dans le col
pour y placer un joint de caoutchouc
ce qui rend impossible l'étanchéité par la bille,
et le diamètre de la bille est trop faible
pour un contact bille/intérieur du col qui pourrait
permettre une étanchéité sans joint
sous réserve d'une concentricité parfaite.
(la bille est bien prisonnière dans la bouteille)


Je n'ai jamais réussi à connaitre l'origine de cette bouteille.

Avez-vous une réponse à ma question ?

 

 

 

Bouteille Alsace

La bouteille longue et verte provient des vins de Moselle et se retrouve dans tous les pays bordant le Rhin, dont l'Alsace. Celle du vin d'Alsace a connu aussi un affinement français dès le début du XVIII° siècle.

La Flûte d'Alsace ou flûte du Rhin est protégée par un décret de 1955.


Décret n° 55-673 du 20 mai 1955
relatif à l'emploi de la bouteille du type " Vin du Rhin ".
JO 22-05-1955 p. 5200-5201.
( Voir la page 5200 du JO, Voir la page 5201 du JO )


C'est la seule forme de bouteille qui est obligatoirement utilisée pour mettre les vins d'alsace.
Cette bouteille étant protégée, elle ne peut être utilisée pour mettre d'autre vin de régions différentes.

1963
Un décret du 19 mars 1963 précise la dénomination et la contenance nette des différentes bouteilles à « vins du Rhin » autorisées : le litre-flûte de 100 cl ; la bouteille de 70 cl ; la demi-bouteille de 35 cl et le quart de bouteille de 17,5 cl.

2007
Il manque 3 millions de bouteilles aux producteurs alsaciens de vin pour finir l'année 2007.En dépannage, St Gobain a donc lancé lundi 26 novembre la production de 2 millions de flûtes du Rhin. Le deuxième producteur mondial, fournit déjà 40% du marché alsacien.

2008
La France entière est victime de la pénurie de bouteilles de verre. Il en manque actuellement 60 millions dans l'hexagone. Une des grandes victimes, la fameuse "flûte du Rhin". Cette bouteille caractéristique et obligatoire pour les vins d'Alsace est devenue un produit que l'on s'arrache.
L'américain O-I, a racheté ces dernières années, nombre d'usines avant de les fermer. L'impact d'une telle politique est évidente surtout quand l'usine de Düsseldorf fournissait par an 10 millions de bouteilles à l'alsace.

 

Bouteille Anjou

La bouteille de vin d'anjou a été créée dans les années 1920 par une verrerie Angevine créée en 1913.
Elle est utilisée pour les vins d'Anjou, de Saumur .

 

Bouteille Beaujolais ( Pot Lyonnais)

Ce n'est qu'au milieu du XIXe siècle, que la contenance du pot lyonnais passe à 46 centilitres ( alignement sur la même contenance que le pot Parisien).
le pot que nous connaissons aujourd'hui a été conçu en 1942 et a succédé au pot (unité de mesure du vin d'une contenance de 208 centilitres souvent en métal ou en terre.
Le seul et authentique pot Lyonnais en 46 cl est un modèle déposé par une verrerie qui en contrôle toute la fabrication.

 

Bouteille Bordeaux

La première fabrique de Bouteilles de bordeaux date de 1724 par Mr Mitchell
Les Bordelais utilisent le vocable "jéroboam " depuis 1725.
la bouteille de bordeaux s'appelle le "Bordelaise".
Dès le XVIIIème siécle, la bouteille de bordeaux était différente des autres régions, elle avait une forme allongée.

La loi de 1866 fixe pour la bordelaise une contenance ras bord de 0,75 l.

 


Bouteille Champagne

L'Ordonnance Royale du 8 Mars 1735 donne naissance officiellement à la Bouteille de Champagne qui devait avoir un poid minimum de 25 onces (750g).
L'ordonnance royale de 1735 précitée stipule que le bouchage doit être fait avec une ficelle à trois fils, bien tordue et nouée en croix sur le bouchon.

A l'origine la contenance d'une Champenoise était d'environ 93 Cls, puis 70 cls.

Avant la révolution engendrée par les découvertes de Louis Pasteur, la liqueur ajoutée d'une façon plus ou moins empirique produisait des réactions mal contrôlées qui se traduisaient par une casse importante des bouteilles (jusqu'à 80 % en 1828). A noter qu'à cette époque les bouteilles soufflées à la bouche par les maîtres verriers présentaient des qualités et des propriétés de verre irrégulières. Ce n'est que vers 1900 que les conditions de cette seconde fermentation et la qualité du verre des bouteilles ont été améliorées .

la bouteille de Champagne, qui pesait 1 250g au début du siècle, pèse aujourd’hui 900g.

La bouteille champenoise a la taille de toutes les envies...
Outre la bouteille "champenoise" classique de 75 cl (1 bouteille = environ 6 verres), on recense sur les marchés européens dix tailles de bouteilles qui conservent la forme traditionnelle standard :

- le Quart : 18,8 ou 20 cl en Europe (ou 18,8 cl dans le reste du monde)
- la Demie : 37,5 cl - bouteille (75cls)
- le Magnum : 1,5 litres (soit 2 bouteilles)
- le Jéroboam : 3 litres (soit 4 bouteilles)
- le Réoboam : 4,5 litres (soit 6 bouteilles)
- le Mathusalem : 6 litres (soit 8 bouteilles)
- le Salmanazar : 9 litres (soit 12 bouteilles)
- le Balthasar : 12 litres (soit 16 bouteilles)
- le Nabuchodonosor : 15 litres (soit 20 bouteilles)

À la fin des années 1940, et surtout dans les années 1950, apparaissent le triple magnum ou rehoboam, le quadruple magnum ou mathusalem. , dont la contenance équivaut respectivement à celle de 6, 8 et 10 magnums; ces très grosses bouteilles sont très vite abandonnées, mais la fabrication du salmanazar reprend en 1973.
On assiste à partir des années 1960 à une prolifération de bouteilles se différenciant de la champenoise classique.
Le dégorgement automatique a obligé à adopter vers 1964 la capsule-couronne, expérimentée pendant 15 ans avant d'être utilisée, ce qui est un bon exemple des précautions prises avant l'adoption de tout procédé nouveau.

 

Bouteille Chateauneuf du Pape

La bouteille spéciale bourguignonne portant en relief sur le verre les armes pontificales et l'inscription " Châteauneuf-du-Pape contrôlée ", propriété du syndicat des propriétaires de Châteauneuf-du-Pape, déposée le 2 juin 1939 sous le numéro 41 au greffe du tribunal d'Orange, ne peut être utilisée que pour les vins de Châteauneuf-du-Pape.

 

 

Bouteille du Jura ( Clavelin)

 


Clavelin

Le clavelin est réservé aux vins des appellations Côtes du Jura, Arbois, l'Étoile et Château-Chalon. Sa capacité est de 62 cl. Ce volume correspond à ce qui reste d’un litre de vin élevé en fût de chêne.

Au XVIIIème siècle, une famille de la région de Château-Chalon demanda aux gentilshommes verriers de la verrerie de la Vieille-Loye de créer une bouteille spéciale destinée au vin jaune. Les archives de la verrerie mentionnent également le terme de « clavelin type anglais » pour la désigner. Ainsi débuta la fabrication de cette fameuse bouteille.

1914
En 1914, l’abbé Clavelin, de Nevy-sur-Seille, commande une trentaine de bouteilles avec son cachet à la verrerie. Cet écusson à la base du col est certainement à l’origine du mot « Clavelin ».

1931
Le modèle du clavelin correspond en fait à une adaptation de la bouteille dite « Anglaise ». C’est d’ailleurs sous le terme « d’Anglaise Clavelin 65 cl » que les vignerons au 19e siècle en passent commande à la verrerie de la Vieille-Loye, dans le Jura, qui en a assuré la création et la fabrication régulière jusqu’en 1885. Puis après cette date, la production a décliné, jusqu’à la fermeture de l’établissement en 1931.

1984
En 1984, suite à une décision européenne concernant la normalisation des contenants, le Clavelin faillit disparaître. Après intervention des vignerons jurassiens au parlement de Strasbourg, le Clavelin a pu être sauvé. C’est la seule bouteille à être à l’heure actuelle dont le contenu est de 62 cl.

1992
Depuis 1992, la bouteille "Clavelin", à la forme et la contenance particulières (62 cl) est reconnue par le droit européen.

2003
Mercredi 10 décembre 2003, une petite délégation de viticulteurs jurassiens s’est rendu à Saint-Romain-le-Puy, dans la Loire, assister à la sortie de la nouvelle de vin de paille, dans l’usine Saint-Gobain en charge de sa fabrication.
La nouvelle bouteille de vin de paille (37,5 cl) est directement inspirée d’un ancien modèle du 19° siècle. Tirée à 40 000 exemplaires, elle est de couleur brune, avec une inscription “ vin de paille” sur le côté.

 

Bouteille d'Eaux Minérales

Bouteille d'Eaux minérales d'Evian



1898 : Vittel fête son million de bouteilles et le grès fait place au verre.

En 1901, commercialisation de l'eau d'Évian dans des touries (bonbonnes entourées d'osier).

En 1908, Evian est commercialisée en bouteilles de verre fabriquées par les verreries Souchon-Neuvesel, futur BSN.

Jusqu’en 1964, l’eau est vendue exclusivement jusqu'à cette date en pharmacie.
En 1964, Evian doit son essor en grande surface à Antoine Riboud, PDG de Souchon-Neuvesel

En 1969, sortie de la première bouteille en PVC chez Evian, beaucoup plus légère que le verre format 1.5 litre.

En 1980, Evian lancement de la première bouteille format 2 l.

En 1985, sortie de la première bouteille d'Evian avec bouchon à vis.

En 1992, lancement d'une bouteille Evian en verre sculpté pour les Jeux olympiques d'Albertville.


Autres Infos :
Le Blog du Musée - Collection Bouteilles d'Evian

Le Blog du Musée - Collection Bouteilles de St Yorre

Le Blog du Musée - Collection Bouteilles de Vittel

 

 

 

 

 

Calice

Vase à boire constitué d'une coupe fixée sur un pied par l'intermédiaire d'une tige .
Il est utilisé à la messe pour célébrer l'Eucharistie, en souvenir de la Cène.
Lors de l'Offertoire, le prêtre y reçoit le vin qui sera ensuite célébré au moment de la Consécration.
La coupe, sinon le calice entier, doit être de métal précieux, argent, or,
et jusqu'en 1969 les autres matériaux étaient proscrits.
Depuis cette date les matériaux les plus variés sont admis sous réserve
que celui qui compose la coupe n'absorbe pas les liquides.
Le calice s'accompagne toujours d'une patène,
petite assiette où est déposée l'hostie consacrée pendant la messe et dont seul l'extérieur peut être décoré,
depuis les directives du Concile de Trente.
Le style des calices, leurs décors,
leur forme sont très largement tributaires des modes et des arts décoratifs de chaque époque.

 

 

 

Carafe

La Carafe servait à servir le vin, un outil de transport du fût ou de la barrique aux gobelet, timbale ou verre.
La Carafe, sous le règne des Rois, était un objets d'art.

Elle à connu une première évolution grâce aux bouteilles de vins qui avaient souvent des dépôts. La carafe à vin servait alors à décanter les vins.
On utilisait la carafe et une bougie pour transvider le vin. Quand on regardait le goulot de la bouteille, grâce à la bougie, on apercevait le dépôt arrivé et on arrêtait de transvider le vin de la Bouteille à la Carafe.
D'où le nom de Carafe à décanter le vin

La Carafe à connu une seconde évolution avec l'oxygénation des vins....
A la fin du XX ème siècle, la Carafe a des formes diverses et variées.
A son utilisateur de connaître la forme de carafe à utiliser afin d'Oxygéner son vin.

Attention !
La carafe à décanter est une carafe fine qui est utilisée pour les vins avec du dépot, souvant les vieux vins.
La carafe à oxygéner, elle est large afin que le vin ait un grand contact avec l'air.
Souvant, les vendeurs de carafes confondent les deux.

 


Capsule

Pour découvrir les capsules de Champagne, les capsules de méthode traditionnelle et les capsules de vin mousseux , Voir "plaque de muselet"

 

 

Cofféaphiliste

Collectionneur des objets sur le café
(machine à café, de cafetières, boite à café, sachets, .. )

 

 

 

 

Consommation du vin

Les Romain buvaient le vin coupé avec de l'eau.
Les Gaulois buvaient le vin pur .
Au Moyen Age, refuser de boire du vin était très mal vu et signe de guerre .
Au début du XXème siècle certains parlementires Français souhaite une réduction de la consommation de vin et des boissons alcoolisées.

En 1960, les Français boivent en moyenne 120 litres de vin par an.

En 1980, la France comptait 19 millions de consommateurs réguliers dont 7 millions de consommatrices. La moitié des Français buvait du vin tous les jours.

en 1998, un quart de la population Française boit régulièrement du vin. La consommation est chez les hommes et les femmes dans la catégorie d'age au dessus de 50 ans.

En 2004, le taux d'alcoolémie autorisée tombe à 0,50g/l et avec la forte campagne de la prévention routière, la consommation chute fortement.

En 2005, il n’y a plus que 10 millions de consommateurs réguliers dont un tiers de femmes, ce qui représente 20% de la population. Le maximum de consommateurs se situe chez les 50-60 ans, celui des réguliers autour de 70 ans et celui des occasionnels entre 30 et 40 ans. On pense que la France va ainsi perdre sa place de premier consommateur mondial de vin en 2010 au profit des Américains et des Italiens.

En 2008, les Français boivent en moyenne 54 litres de vin par an, contre 120 dans les années 1960. La consommation chute.

 

 

Coupe à Champagne

Le verre de champagne " coupe " aurait été conçu, ou plutôt dédié spécialement pour le vin mousseux en Angleterre en 1663 afin de disperser les bulles.
Les Anglais avait étudié avant la France, le phénoméne du vin mousseux.

Cependant, on peux voir des coupe à boire, sous l'antiquité Grec, suis Romain.
Les vins ne pétillaient-ils pas à cette époque ?

 

 

Cruche

Les Romains et les Gaulois utilisaient la cruche pour servir le vin et l'eau.
La cruche est fabriquée en terre cuite.
La cruche est le récipient utilisé par des soldats (légionnaires romains) et les pauvres jusqu'à la fin du moyen-âge.

 

 

Cuillère - Bouchon

En 2007, Les champagnes de vignerons ont voulu faire un clin d’œil humoristique au mythe de la petite cuillère glissée dans le goulot et sensée retenir les bulles une fois la bouteille de champagne entamée.

 

Autres infos : le Blog du Musée - Cuillère pour conserver les bulles

 

 

Décantation

 

La décantation est l'action de séparer le vin du dépôt qui se trouve dans la bouteille.
Cette manipulation doit être fait avec attention. Le but est de ne pas retrouver dans le verre du dépôt.
Les sommeliers utilisent une carafe à décanter, une bougie et divers outils.
Pour les particuliers divers outils de travail sont utilisation: l'entonnoir à décanter ou les décanteurs ( à main ou manivelle).
C'est une opération délicate qui est souvant utilisée pour des vins vieux.

Comment un sommelier décante un vin ?

OUVERTURE DE LA BOUTEILLE
Au cours de cette phase, la bouteille ne doit pas tourner !
Poser la bouteille de telle manière qu'elle soit prête à être débouchée sans autre manipulation.
Couper proprement la capsule sous la bague, avec le couteau sommelier, inutile de la retirer entièrement.
Essuyer le goulot de la bouteille avec la petite serviette en papier
Centrer la vrille, piquer et visser sans transpercer le miroir du bouchon en tenant compte de sa longueur
Retirer le bouchon délicatement, sans faire de bruit, le dévisser, le contrôler en le sentant discrètement et le poser sur la soucoupe.
Essuyer le goulot à nouveau
Avec élégance et discrétion, incliner légèrement la bouteille et se servir un peu de vin pour le contrôler (une légère rotation du haut du corps suffit)

DECANTATION
Allumer la bougie avec une allumette, en la grattant vers soi, l'éteindre sans souffler dessus, la remettre dans sa boite.
Notre matériel de travail étant supposé propre, il ne convient pas de passer du vin dans la carafe.
Décanter le vin en le versant doucement le long des parois de la carafe, sans prendre appui.
La lumière de la flamme permettra de voir arriver le dépôt à l'épaule de la bouteille, de ralentir et de stopper la décantation
(la bougie peut être allumée avant les opérations de débouchage).

SERVICE DU VIN :
Eviter de prendre le verre du client à la main.
Présenter le bouchon, servir un peu de vin au client qui a commandé et solliciter son avis (un regard peut suffire !!).
Servir les autres convives en respectant l'ordre de préséance et annoncer dénomination, millésime à chaque convive dans le cas d'une grande table.
Ne pas oublier de servir la personne qui a goûté (selon la préséance). Nettoyer la goutte entre chaque convive

 

 

Décanteur à manivelle

Créé à l'origine par les Anglais pour décanter les vieux portos vintage, il est recommandé aujourd'hui pour décanter les vieux millésimes.

Autres Infos : Le Blog du Musée - Verseur et décanteur à manivelle

 

 

 

Dessous de verre


Avec les dessous de la robe, le dessous de verre, discret et pratique, s'impose pour éviter que tout débordement intempestif ne vienne maculer la nappe blanche de belle-maman ou la table basse de vos hôtes. Souffrant d'une image un peu désuète, faisons fi et réhabilitons l'objet au nom du bon sens et, c'est désormais possible, du bon goût.
Quelques jolis modèles abordables se dénichent dans les boutiques d'art de la table, il existe même des spécimen en pierre aux noms évocateurs (Romanée Conti...). De quoi lever le verre sans manquer de retomber sur son pied.

 

 

 

 

 

 

Drop stop

Inventé dans les années 1980 par un designer danois, le Drop Stop est un bec verseur universel en aluminium

 

 

 

 

 

Emballages

L'historique des inventions de contenants

Celtes,
Gaulois
la barrique
-
Egyptien, Romain, Gaulois, torchons enduit d'huile sur les amphores.
-
1640 Sir KENELM DIGBY commença à fabriquer une bouteille d'un verre fumé qui surpassait, en épaisseur, en poids, en solidité et a un prix de revient tout ce qui existait jusqu'à lors.
-
Vers 1660 Apparition du bouchon de champagne
-
Fin 18ème Siècle Un fil d’acier est inclue à la ficelle qui maintient le bouchon
-
1810 Invention de la boîte de conserve, par Peter Durrand (Grande Bretagne).
-
1821 le premier moule est créé pour la fabrication des bouteilles.
 
     
1827 Invention de la machine à boucher les bouteilles en verre
-
1830-1840 Apparition des bouteilles à bagues moulées
-
15 Novembre 1844 Adolphe Jacquesson dépose la capsule métallique
-
1858 premier couvercle métallique à vis pour bocaux de verre avec joint annulaire en caoutchouc, par Mason (Etats-Unis).
-
1881 Fabrication des premiers muselets
-
1892 Brevet de la capsule de bouteille, William painter (Etats-Unis).
-
1885 Du lait condensé est mis en boîte pour la première fois.
-
1924 début des bouteille en verre mécaniques  
1930 La première canette est commercialisée en Allemagne. Elle est fabriquée en acier et comprend trois parties. La tête conique est fermée par un couvercle en forme de couronne.
1935 American Can Company lance la première canette à tête plate (canettes de bière en acier ).
-
1949 L’année est celle de l'invention de la bouteille de 33cl.  
1953 c’est au tour des cannettes en verre de voir le jour.  
1954

Le décret oblige l'indication sur les bouteilles de la quantité pour élément de mesure.

 
1955 le berlingot Tetra Pak pour du lait pasteurisé  
1962 la première bouteille plastique pour l’emballage de l’huile par Lesieur.  
1963 Un Américain Ernie Fraze invente le système d'ouverture facile qui consiste à arracher une languette de métal fermant la boîte en acier.  
1980 Apparition d'un système d'ouverture tout en bloc. La languette reste attachée à la boîte et peut être collectée en même temps  
1985 le mini-fût de bière en forme de tonneau Obernai par CarnaudMetalBox.  
1994 la bouteille de bière par BSN au relief 1664.  
 

  

 

 

 

 

 

Etiquettes


La collection d'étiquettes de bouteilles d'eau s'appelle « aqualabélophiliste »
La collection d'étiquettes de boissons non alcoolisées s'appelle « nonéthylabélophile »
La collection d'étiquettes de vins et liqueurs s'appelle « éthylabélophiliste »
Les collectionneurs d'étiquettes de vins français s'appellent des Oenolographiste

 

1797
C’est l’invention, en 1797, de la lithographie, qui permet d’imprimer en grande quantité et facilement toutes sortes d’illustrations

1800
Les étiquettes pour le vins datent de 1800 (date de la plus vieille étiquette de vin authentifiée ).
Les étiquettes ont évoluées avec le temps et les réglementations.

1949

Le décret du 30 septembre 1949 précise que les “vins vendus sous un nom de château doivent provenir d’une exploitation existante réellement et être exactement qualifiée par ce mot”.

1972
En 1972, il fait indiquer la quantité de vin que contenait la bouteille.
Puisque les bouteilles n'étaient pas de même contenance
(ex: château Mouton Rothschild avait une contenance de 73cls avant la réglementation sur les contenances)

 

 

 


Fermetures de flacons

Egyptien, Romain, Gaulois, torchons enduit d'huile sur les amphores.
Vers 1660, Apparition du bouchon de champagne
Dom Pérignon, le bouchon en liége
Fin 18ème Siècle, Un fil d’acier est inclu à la ficelle qui maintient le bouchon
En 1810, Invention de la boîte de conserve, par Peter Durrand (Grande Bretagne).
1827 Invention de la machine à boucher
1830-1840 Apparition des bouteilles à bagues moulées
Le 15 Novembre 1844 , Adolphe Jacquesson dépose la capsule métallique
1858, premier couvercle métallique à vis pour bocaux de verre avec joint annulaire en caoutchouc, par Mason (Etats-Unis).
1881 Fabrication des premiers muselets
1892 , Brevet de la capsule de bouteille, William painter (Etats-Unis).
1885 : Du lait condensé est mis en boîte pour la première fois.
1930 : La première canette est commercialisée en Allemagne. Elle est fabriquée en acier et comprend trois parties. La tête conique est fermée par un couvercle en forme de couronne.
1935 : American Can Company lance la première canette à tête plate (canettes de bière en acier ).
L’année 1949 est celle de l'invention de la bouteille de 33cl.
En 1953, c’est au tour des cannettes de voir le jour.
On retiendra en 1955 le berlingot Tetra Pak pour du lait pasteurisé.
E n 1962 la première bouteille plastique pour l’emballage de l’huile par Lesieur.
1963 : Un Américain Ernie Fraze invente le système d'ouverture facile qui consiste à arracher une languette de métal fermant la boîte en acier.
1980 : Apparition d'un système d'ouverture tout en bloc. La languette reste attachée à la boîte et peut être collectée en même temps
en 1985 le mini-fût de bière en forme de tonneau Obernai par CarnaudMetalBox.
E n 1994 avec la bouteille de bière par BSN au relief 1664.

 

 

Flûte



La flûte a remplacée la coupe à champagne au courant des années 1930.

La plus grande flûte du monde

1993

mesure 2,13 mètres et peut contenir 160 bouteilles de champagne

 

 

 

Fouet à Champagne

l'Agitateurs de champagne est initialement développé il ya plusieurs siècles, quand la carbonatation a été considérée comme un défaut, par suite d'une involontaire fermentation secondaire.

Appelé fouet à champagne mais aussi batteur, mosser (ou moser), moussoir à Champagne ou swizzle-stick .

L'origine du touilleur viendrait d'une branche d'une plante qui a été utilisé pour brasser une boisson appelée Switchel, vers 1600.

Autres Infos : Le Blog du Musée - Fouet à Champagne

 

 

Musée de la Sommellerie et
du service des Boissons à travers les âges

L'idée du Musée de la Sommellerie et du service des boissons à travers les âges m'est venue suite à des interventions pour parler de mon métier : "sommelier", en 2004.

Le Musée a pour but de faire découvrir au public le Monde du Sommelier. Vous allez voyager dans cette Histoire, entre aujourd'hui et l'origine des serveurs de vin et de ses Outils pour travailler.

Marc Massot
                                   

 

 

 

 

 

 

muselet

Lorsqu'à l'époque de Dom Pérignon on découvrit le moyen de faire mousser le vin de Champagne, les bouteilles étaient bouchées avec des chevilles de bois garnies d'étoupe imbibée d'huile, puis cachetées à la cire. On s'aperçut rapidement que ce bouchage était insuffisant pour retenir la pression du gaz du vin et empêcher les bouteilles de fuir. On eut alors l'idée d'utiliser des bouchons de liège pour boucher les bouteilles, mais on dut bien vite brider sérieusement les bouchons pour qu'ils ne sautent pas sous la pression du gaz naturel du vin de Champagne. C'est ainsi qu'on eut recours à la ficelle de chanvre pour maintenir le bouchon sur les bouteilles.
Pour plus de sûreté, certains négociants complétaient ce ficelage avec un ou deux fils de fer torsadés, la pose du fil de fer se faisant à l'aide d'une pince cisaille. Mais cette fixation métallique présentait des difficultés pour déboucher les bouteilles, et il fallait utiliser une pince spéciale, ou un petit crochet pour couper le fil de fer.
A partir de 1827, apparaissent sur le marché champenois des machines à boucher .
Pour faciliter le débouchage des bouteilles sans avoir besoin d'une pince ou d'un crochet, et surtout sans se blesser, on eut alors l'idée de faire un petit anneau sur le fil à ficeler. Ce petit anneau était quelquefois muni d'une pastille de plomb sur laquelle était gravé le mot « CHAMPAGNE » ou encore le nom du négociant. Mais la pose de ces ficelles et fils de fer était longue et pénible. On entreprit donc de perfectionner le fil de fer à ficeler en le préformant.
Les muselets se sont généralisés vers 1880. Ils peuvent avoir 3 ou 4 branches.

 

 

 

 

 

Oenolographiste


Le collectionneur d'étiquettes s'appelle un Oenolographiste

 

 

 

 

 

Oxgénation


L'oxygénation est l'action d'aérer le vin.
Toutes les carafes sont utilisées. Le sommelier doit utilisé la forme de carafe adaptée à l'axygénation voulu.
Cette manipulation n'est pas neccessaire sur tous les vins.
En général, les vins jeunes mérite un oxygénation. Cette action est aussi utile sur les vins rouges que sur les vins blancs
( secs, moëlleux, effervescent) et certain rosés.
A l'inverse d'une décantation, l'oxygénation est faite pour brusquer le vin.

L'oxygénation à été utilisé au milieux du XXème siécle. Devant une consommation des vins rouges jeunes par le manque de temps de vieillissement en cave ou pour les particuliers de manque de cave( surtout en appartement), il fallait adoucir les tanins. Dans les années 1990, les sommeliers se sont rendu compte que l'oxygénation était aussi bénéfique sur les vins blancs et que la forme de la carafe influençait cette opération. Les verreries sortent depuis des formes de carafes diverses.

Comment un sommelier oxygène un vin ?    

OUVERTURE DE LA BOUTEILLE
Au cours de cette phase, la bouteille ne doit pas tourner !
Poser la bouteille sur le dessous de bouteille de telle manière qu'elle soit prête à être débouchée sans autre manipulation.
Couper proprement la capsule sous la bague, avec le couteau sommelier, inutile de la retirer entièrement.
Essuyer le goulot de la bouteille avec la petite serviette en papier Centrer la vrille, piquer et visser sans transpercer le miroir du bouchon en tenant compte de sa longueur Retirer le bouchon délicatement, sans faire de bruit, le dévisser, le contrôler en le sentant discrètement et le poser sur la soucoupe.
Essuyer le goulot à nouveau
Avec élégance et discrétion, se servir un peu de vin pour le contrôler. (Une légère rotation du haut du corps suffit)

AERATION DU VIN
Prendre la carafe d'une main par le col ou par l'anse s'il s'agit d'une carafe "canard" et de l'autre la bouteille de vin en la tenant par le corps.
Verser sans précaution dans le but d'une aération optimum.
Si le passage en carafe a pour but d'éliminer la gravelle, surveiller attentivement le vin à l'épaulement de la bouteille.

SERVICE DU VIN :
Eviter de prendre le verre du client à la main.
Présenter le bouchon, servir un peu de vin au client qui a commandé et solliciter son avis (Un regard peut suffire !!).
Servir les autres convives en respectant l'ordre de préséance et annoncer dénomination, millésime à chaque convive dans le cas d'une grande table.
Respecter la quantité de vin à servir dans les verres en fonction de leur forme, et du nombre de personnes à servir.
Ne pas oublier de servir la personne qui a goûté (selon la préséance).
Essuyer la goutte entre chaque convive

 

 

 

 

 

 

Plaque de muselet

Les plaques de muselet sont apparus au XIX èmes siècle. dépose le brevet en 1844.
Jusque là, les bouchons en liège tenaient par une ficelle ou des agrafes.

Ce négociant de Châlons,Mr Adolphe Jacquesson, (sur Marne) permettait ainsi de résoudre le grave problème de perte de vin consécutive aux intempéries, à la porosité des bouchons ou encore au pourrissement des ficelles.
Il eut donc l'idée d'utiliser des plaques en fer blanc dépolies, laminées, et d'y découper des rondelles du même diamètre que celui des bouchons ( "les flancs") et de remplacer les habituelles ficelles par du fil de fer.
Pourtant il faut attendre environ 1881 pour voir les premières capsules de métal sur les bouchons désormais protégés, maintenus par des muselets de fil de fer rattachés au goulot de la bouteille.

Autrefois, la plupart des capsules de champagne comportaient quatre encoches ou découpes ( trois seulement pour les Moët et Chandon ; ce qui les caractérisent ) et ceci jusque dans les année 60.
Certaines, fabriquées à Bordeaux entre 1900 et 1930, étaient également munies de languettes (Pol Roger, Monopole). D'autres encore étaient munies d'un trou carré en leur milieu (Giesler) pour laisser respirer le liège.
La grande majorité des capsules sont en fer-blanc, certaines plus recherchées sont en cuivre ou en aluminium ; L'acier étant pendant la Grande Guerre destiné à des usages moins pacifiques.
Au début de leur utilisation, ces capsules possédaient toutes un aspect pratiquement identique et recouvraient les bouchons sans distinction de marque ou de provenance.
A la fin du 19e siècle, on eut l'idée d'y estamper le mot "Champagne" qui apparaissait ainsi en relief, souvent accompagné d'une étoile. Puis aussi de les peindre en différentes couleurs.

Petit à petit, les fabricants se rendent compte qu'ils peuvent profiter de ce petit espace de métal pour indiquer leur nom, celui de leur localité, etc. Au départ en fer blanc, sa décoration n'arrivera qu'au début du siècle, en relief tout d'abord, précisant le nom du propriétaire, quelques fois la marque. Puis plus tard, apparaîtront la couleur et les dessins (armoiries, châteaux, etc.) qui au fil des temps, ont beaucoup évolué. Quant au millésime, il fait son apparition en 1906 à l'initiative de POL ROGER.
Dans un premier temps, seules les grandes marques sont concernées par ce phénomène. La technique ne permettait son application personnalisée qu'aux rares maisons qui en avaient les moyens. Après la seconde guerre mondiale, les techniques évoluent et permettent un prix de revient abordable. Mais il faut attendre 1960 pour que l'ensemble de ceux que l'on appelle " récoltants-manipulants " soient sensibilisés à ce problème de l'image de marque.

Aujourd'hui l'évolution des techniques en matière d'impression, en particulier la tampographie, a permis aux grandes marques et aux vignerons d'obtenir des capsules de toute beauté, certaines sont vraiment de petites œuvres d'art.
On distingue deux techniques différentes de fabrication. La sérigraphie d'une part, qui permet une bonne solidité des couleurs, une grande précision des traits et des coloris résistants à l'usure du temps et aux rayures. D'autre part, la tampographie qui, ne permettant l'impression des couleurs que l'une après l'autre, nécessite des opérations successives délicates de séchage et de calage. Cette technique, plus artisanale, est plus souvent utilisée pour de petites productions.

Les collectionneurs de plaques de muselets s'appellent des placomusophile ou plaquomusophile.

 

 

 

Les Rafraichissoirs

Les seaux à vins et à champagne sont des rafraichissoirs, mais savez vous qu'il existaient au XVIII et XIX ème siècles des rafraichissoirs à verres.


Rafraichissoir à verres

Rafraîchissoir en métal, céramique ou verre, à fond plat ou arrondi, sur pied bas ou non et dont le bord supérieur comporte une ou plusieurs encoches servant à caler la jambe du ou des verres qui y trempent.

Plus d'informations sur :
Le Blog du Musée de la Sommellerie - Rafraîchissoir à verre(s)

 


Rafraichissoir à bouteilles

 

 

 

Robinet à vin

 

 

 

 

Sommelier et sommellerie

Ces mots ont pour origine le mot « sommier » . Les  sommiers  sont des chevaux de charge (bêtes de sommes) transportant toutes sortes d'objets. L'histoire veut que ce mot de « sommier » , par extension, désigna ensuite la charge de la bête, puis les coffres que les chevaux de charges transportaient, enfin , l'homme chargé de ces coffres. Puis viendra au moyen âge, le sommier du seigneur, officier affecté au transport, sur les sommes , de tous les objets qui suivaient les Princes et Seigneurs en campagne.

Puis vint le mot « sommelier », les conducteurs de chariots transportant ces sommiers. On retrouve le mot du latin médiéval «  summularius »(officier chargé des vivres et du matériel). Le « sommelier » est un mot apparu officiellement par ordonnance en 1318 par le Roi Philippe V.

Outre le grand Echanson (officier chargé de servir à boire à un Prince ou au Roi), désormais nous trouverons également dans les cours Royales ou Princières , le SOMMELIER, L'officier de la cour chargé de mettre le couvert et de préparer le service.

Ensuite ce mot de SOMMELIER s'applique à d'autres charges :

* le sommelier d'armes : officier de la maison du Roi qui a en charge les armes propres au Roi ou des Princes

* le sommelier de la paneterie : qui servait sous les ordres du Grand Panetier (officier chargé du service du                                                        pain au Roi)

* le sommelier de l'échansonnerie: servait le vin sous les ordres du Grand Echanson, il était chargé de                                                            l'aiguière et de deux vases d'argent, l'un pour l'eau, l'autre pour le vin.

Par la suite, la SOMMELLERIE désigna la charge aussi bien que la fonction du sommelier, mais également le lieu où ils conserveront les objets qui leur seront confiés( pièce ou meuble).
 
Vous venez de découvrir l'origine du sommelier et de la Sommellerie, bonne découverte sur d'autres origines, et que l'histoire continue . 

 

 

 

 

 

 

Taste-vin

Le taste-vin a été crée en 1611.
Le taste-vin est un petit récipient en forme de tasse basse
(10 à 12 centimètres de diamètre)
servant à examiner un vin, à en "mirer" la robe et à le goûter
(les fantaisies au fond servant à brusquer le vin afin de voir son évolution ).

Au XVIIIe siècle en France, toutes les provinces produisaient son modèle de tasse
qui permettait au négociant de bien choisir son vin.

Cet objet était et est encore aujourd'hui de préférence en métal
(argent, métal argenté ou étain)
pour mieux refléter la robe.

Le taste-vin se portait autrefois attaché à la ceinture,
plus tard retenu par une chaînette au cou.

 

 

 

 

 

 

Tire-Bouchon

Le Tire-Bouchon est apparu au XVIIe siècle .
Les collectionneurs de tire-bouchon sont des « hélixophiles »

Le premier fut breveté par l'Anglais Samuel HENSHALL en 1795, il s'était inspiré du "tire-balle" à mèche vrillée qui servait à extraire les balles des canons des armes à feu. Les tire-bouchons étaient au départ fabriqués par des armuriers.


les Anglais ont commencés à élever les vins en bouteille avant les Français qui servaient toujours le vin dans des Barriques et au pichet .

Depuis environ 1995 les fabricants ont mis au point le "sommelier", tire-bouchon pour ouvrir toutes les bouteilles de vins, surtout pour les longs bouchons de grande garde.

Un musée du tire bouchon est à visiter au Domaine de la citadelle, dans le Luberon. 

 

 

 

 

 

Verres

Les Verres

La découverte de fabrication de la matière en verre est très ancienne.

Du verre à pied au gobelet, en passant par la chope, le ballon, la flûte, il existe une multitude de contenants prêts à faire bonne contenance. Vins fins, grands crus, vins doux, alcools, liqueurs, chaque boisson à son verre privilégié.

Comment fabrique-t-on le verre ?

Avec du sable, certes mais pas n'importe quel sable. Il doit être le plus pur possible et si fin qu'il colle aux doigts comme de la poudre. Pour fondre ce sable, il faut un feu violent vers 1500°C, l'on y adjoint du carbonate de soude ou de potasse et de la chaux.
Le verre est mis en forme entre 650 et 1000°C. Les verres de couleur s'obtiennent par l'adjonction d'oxyde métallique, c'est l'or qui donne la couleur rouge.
Composition du verre :
La composition type du verre est la suivante : 72 % de silice ;13 % de soude ; 3 % de divers stabilisants et colorants.

Historique

Le verre est une des matières les plus brillantes et fragiles qui soit (comme la fortune), très recherché par tous ceux qui aiment le raffinement depuis plus de 3000 ans. Les premiers objets proviennent d'Egypte et de Mésopotamie. Puis les Romains eurent l'idée de souffler dans la pâte de verre en fusion avec une tige de métal. Le verre soufflé fit son apparition et la méthode traversa les millénaires.

Verre soufflé bouche ou mécanique

Au X ème siècle les verres les plus recherchés provenaient d'Orient, puis ce furent ceux de Venise, et enfin le verre de Bohème prit toutes les relèves.
Au XIX siècle, le verre mécanique entre dans l'ère industrielle. Son prix devient plus accessible, les machines remplacent de plus en plus l'homme.
C'est à Cognac que fut inventée la machine à souffler le verre mécaniquement par Claude Boucher, en 1898, après six années de recherches.

Aujourd'hui 4 verres sur 5 sortent d'une chaîne de montage mécanique : Cristallerie d'Arques, St Gobain, BSN...

La naissance du cristal

A la Renaissance, tous les verriers du monde voulaient concurrencer le verre de Venise. Un artisan anglais George Ravenscroft en 1673 eu l'idée d'adjoindre par hasard de l'oxyde de plomb dans la pâte pour faciliter la fonte de la pâte. Le verre ainsi obtenu présentait une dureté, un éclat, une sonorité et une stabilité remarquable.
Le premier cristal français est crée en 1781 à la cristallerie de St Louis en Lorraine, Louis XV lui accorde le titre de verrerie royale.
Puis se crée la cristallerie de Baccarat, la cristallerie royale de Champagne et bien d'autres.

Le verre et la table

Les premiers services de verres à eau apparaissent sous Charles X

Au 16 ème : Un seul verre, une pratique qui avait l'avantage de rendre tout empoisonnement difficile.
Au 17 ème : Un verre par personne. Ils étaient disposés dans un récipient rafraîchissant et étaient apportés à la demande aux invités par les domestiques.
Au 18 ème : Plusieurs verres, souvent grands et trop excentriques car les verriers rivalisent d'audace.
Au 19 ème : Toute la gamme des verres du service pour un seul convive


Les verres ont pris leur essor au XVIIIe siècle.
Au début du XX ème siècle, chaque région voulait avoir un verre pour promouvoir leurs vins.

Ainsi sont nés les verres à Alsace, verres à Anjou en 1914, verres à Bourgogne, verres à Beaujolais, verres à Bordeaux.

Puis les appellations ont voulus aussi se démarquées avec le verre à vouvray et les verres sérigraphiés.
Pour avoir un verre de référence, un verre de dégustation pour les vins et alcool fût créé,
c'est le verre INAO (Institut National de l'Appellation d'Origine) , Sa contenance est d'environ 220 ml.
Le Verre INAO a été une révolution à sa naissance en 1970 .

A la fin du XX ème siécle, les verriers se sont rendu compte que les arômes des vins changeaient en fonction du verre,
et les verres de toutes formes et toutes contenances font leur apparition.

 

 

 

 

Verres à Digestifs

 

Connaissez-vous l'histoire du verre à Digestifs ?


verre à digestifs

 

 


L'Histoire des verres et verres de régions

Connaissez-vous l'histoire du verre à Alsace,
ou plutot du verre du Rhin ?

le verre traditionnel d'Alsace avec son pied vert,
appelé aussi verre du Rhin

A partir de 1882, la grande mode est aux verres du Rhin,
plusieurs verres du Rhin sont créé par les verreries
( sur le catalogue de la verrerie de Pontieux de 1914,
on compte 9 forme de verre du Rhin).

 

Le plus ancien serait le verre spécifiquement rhénan : le Roemer.

***


verre à Alsace au pied vert

Il n'y a pas de réponse officiel son l'histoire.

Les verres à vin d'Alsace, serait en continuité de la verrerie romaine et du verre Römer.
Ainsi, le Pokal romano-germanique a pris le pied fin de la verrerie versaillaise, au XVIII° siècle, et c'est le verre que vous connaissez.

***

Verre à Vin "Grand Sommelier d'Alsace"

Ce verre est un modèle déposé appartenant à la Verrerie de la Marne.
Contenance : 29 cl
Hauteur : 185 mm
Diamètre : 87 mm

 

 

1988

le verre «Crocodile», du nom du célèbre restaurant alsacien est créé en 1988 par Monique Jung et Gilbert Mestrallet .
l’équipe du célèbre restaurant « Au crocodile » à Strasbourg dessine un verre.

***

Verre à Vin Serge Dubs pour les Grands Crus d'Alsace

En 2001, la verrerie de Pontieux demande à Serge Dubs, meilleur sommelier du monde 1989, de créer un verre capable de concentrer les arômes spécifiques des cépages et des terroirs alsaciens.

Connaissez-vous l'histoire du verre à Anjou?

Le syndicat des vins d'Anjou lance un concours :
trouver un verre pour le vin d'Anjou en 1913.
A cette époque, les vins d'Anjou sont des vins blancs demi-sec.
le verre d'Anjou est trouvé en 1914 et sortira des verreries d'Anjou (verrerie disparu)
après la guerre de 1914-1918.


verre à Anjou

Connaissez-vous l'histoire du verre à Bordeaux?


Verre à Bordeaux

Connaissez-vous l'histoire du verre à Bourgogne?


verre à Bourgogne

1973 : Morey-Saint-Denis invente le verre gravé aux couleurs de la fête " saint vincent".

 

Connaissez-vous l'histoire du verre à Cahors?

Vers 1998, la sortie du premier « verre de Cahors » sous l'impulsion d'Alain-Dominique Perrin, le verre de cahors est créé avec un anneau au milieu du pied. L'anneau symbolise le mariage entre le terroir (le pied du verre) et le consommateur ( la paraison la coupe ).


Le verre de cahors est devenu une marque déposée.

L'Union interprofessionnelle du vin de cahors (UIVC) a officiellement annoncé le 14 février 2008, le lancement d'un nouveau verre pour Cahors.
Le nouveau verre des vins de Cahors :
Fabriqué par Groupe Arc international et conçu en Kwarz®, matériau améliorant la dégustation par sa transparence.
Toute en rondeur et d'une contenance de 35 cl, phosphorescent, il permet de faire danser le vin dans le verre et d'exhaler davantage d'arômes et de sensations olfactives.

 

Connaissez-vous l'histoire du verre à Champagne (coupe)?

La légende dit que la première coupe a été moulée sur le sein de la Pompadour.
La coupe à champagne apparue vers 1830


coupe à champagne

Connaissez-vous l'histoire du verre à Champagne (flute) ?


flute

Connaissez-vous l'histoire du verre à Chinon ?


Verre de gauche : verre à Chinon

Connaissez-vous l'histoire du verre à Cognac ?


verre à cognac

Connaissez-vous l'histoire du verre à Cognac (pipe à cognac) ?


pipe à cognac

 

Connaissez-vous l'histoire du verre à Vouvray ?


Verre de droite : verre à Vouvray

 

 

Verre INAO

 

Connaissez-vous l'histoire du verre INAO?
A l'époque, chaque région défendait son verre à dégustation : le verre ballon (type porto) chez les Bourguignons, le petit ballon ouvert pour les Beaujolais... Le seul outil standard était le taste-vin en argent, que tous les professionnels portaient sur eux. Georges Vedel, à l'époque responsable de l'Institut national des appellations d'origine pour la région Bourgogne, voulut le remplacer par un verre solide et commun à toutes les régions. Il demanda alors en 1968 à une équipe de chercheurs (dont Jules Chauvet) de lui fournir un verre universel, dont le dessin fut déposé en 1970.


   
Verre INAO

le véritable verre INAO est en cristallin, contenance est d'environ 220 ml.


verre INAO

Informations non vérifiée : Jules Tourmeau est co-inventeur du verre INAO

 

 

 

 

 

• Pour plus d'informations, contactez-nous, « Le Musée de la Sommellerie » est à votre service

« Sommelier à domicile ® » est une marque déposée.

Manger trop sucré, trop salé, trop gras est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé - à consommer avec modération.